Parcours

Je suis née un 4 juillet par une nuit d’orage…

J’ai 8 ans, quand j’entends ma copine Nadia jouer de l’accordéon… et je veux faire pareil ! Plus tard, je jouerai entre autre Satie, Couperin, Bach avec lequel j’obtiendrai mon diplôme de fin d’études. Dans la boutique de mes parents, il y a RTL toute la journée et pour parfaire ma culture musicale je n’ai que les émissions de variétés du samedi soir, que je ne raterais pour rien au monde ! J’ai tout juste 18 ans quand une opportunité s’ouvre à moi : « le studio des variétés », une école axée sur la pluridisciplinarité (chant, danse, harmonie, jazz, pratique instrumentale…).

Je quitte donc mon Berry natal et la vue sur le château de Charles VII pour les toits parisiens. C’est là que je rencontre Hugo Renard et Frédéric Faye, mes 2 compagnons d’infortune. Au cours de ce cursus, je participe aux chœurs et au clip de la chanson « Francofolies » avec Jean-Louis Foulquier et Francis Lalanne… Et à l’enregistrement d’un 45 tours qui me donnera l’occasion de faire le Champs-Elysées de Michel Drucker (et là c’est mémé qui est contente !)

Deux ans ont passé, c’est la fin du studio et comme « stage » de fin d’études, Bob Socquet (directeur artistique chez RCA records, à l’origine de la collaboration Souchon/Voulzy) m’offre la 1ère partLuc et Marionie de Ginette Reno (chanteuse emblématique du Québec) pendant 1 mois.

Je quitte Paris pour Toulouse… 1660 jours dans les bars et autres clubs, 5500 heures à chanter dans la fumée des cigares…ponctués de quelques créations comme Luc et Marion  opéra-rock de J-C Torres, en tournée exclusive au Québec (festival rock de Québec, festival de Tracadie en Acadie, festival de Lanaudière etc…), puis Try to souvenir comédie musicale au Bijou à Toulouse etc.

Retour à Paris pour interpréter Lucy dans Opéra Nostra (adaptation de L’opéra de Quat’sous de Bertolt Brecht et Kurt Weill), opéra-rock de et avec Eric Lareine ; Puis opera nostravient Mayflower au Bataclan, comédie musicale pour laquelle le chorégraphe Rhéda me fera confiance, jusqu’à me faire croire que je suis danseuse ! Il me demandera de ressortir mon accordéon (resté sous l’escalier pendant plusieurs années).

kinoperaPuis c’est la rencontre avec le compositeur François Ribac et la musique contemporaine. Avec lui et la chanteuse-dramaturge Eva Schwabe je ferai trois spectacles, dont Kinopera … où je me fais remarquer par Sergueï (dessinateur au journal Le Monde).

falistanieJe serai la voix féminine de son 1er album Falistanie ! Cette même année, je croise la compagnie « Ramonalulu » dont font partis La grande Sophie, Jean-Jacques Nyssen et Clarika que je remplace dans le rôle de Frénésie dans  La marée d’inox pour une soirée mémorable à l’Olympia ! Eric Charden, rencontré quelques années plus tôt, insiste pour que l’accordéonistechanteuse que je suis l’accompagne sur scène : Casino de Paris et tournée avec le duo mythique Stone et Charden.

Et la chanson dans tout ça ? On a bien dû m’en écrire 25 ou 30 voire peut-être 40… mais sans que je sois convaincue ! Cette année là je cherchais encore mon « double », mon « alter égo » comme « Souchon-Voulzy» ou « Starsky et Huch »… Je fais la rencontre, par un intermédiaire connu, d’un auteur-compositeur connu. Il m’écrit 2 chansons en vue du succès… !!! Je décide alors, non sans mal et par dépit, d’écrire moi-même.

sergueicarnaval-300x300En attendant que tout cela prenne forme, je fais un passage éclair dans Piaf, je t’aime au Gymnase et en tournée, puis nouvelle association avec l’équipe Ribac-Schwabe pour Le Regard de Lyncée, j’enchaîne avec La marée d’inox au théâtre de Suresne, puis la bande originale du carnaval de Nice Le roi des odyssées de et avec Sergueï, la création de la comédie musicale Géniale idée ; j’accompagne (accordéon) un chanteur Suisse ; je participe à plusieurs albums en tant que choriste…Un détour par la chanson pour enfant avec le groupe Zut. Puis, je rejoins le meilleur de Chris ContyJean-Jacques Nyssen pour le beau projet Hommage à Chris Conty et l’album Tout recommence …. Re-re-association avec Ribac-Schwabe pour La noce de platine

Arrive enfin, l’ultime étape d’écriture de l’album…arrangements, enregistrements des instruments, des chœurs, des voix…le mix, le mastering, les photos, la pochette…du « made in maison » avec des potes.

Il est là ! Le 1er opus est né…

photo couv

Publicités